Tous les billets étiquettés / viral

Molson et la promo web

J’ai abordé le sujet tellement de fois que je ne voudrais pas tomber dans la redite…

Pour faire une histoire courte avec tout ça :

Depuis cette fin 2008, Molson a vraiment adopté cette approche “accompagnatrice” et respectueuse de son public cible. Des évènements promo sont organisés régulièrement toujours dans le but de faire parler de la marque le plus naturellement du monde.

Ceci étant dit, je viens d’être invité – comme plusieurs autre blogueurs québécois – à un party organisé par Molson ce samedi dans le cadre du lancement de leur nouvelle broue, la Molson M. Or voilà que cette dernière approche de Molson pique ma curiosité (et c’est bon signe habituellement) :

Bonjour Émile [...] j’aimerais t’inviter à assister à la soirée M pour Métropolis qui aura lieu le 21 novembre dans le cadre de l’événement M pour Montréal.

Une zone VIP Molson M y sera spécialement aménagée pour accueillir une quinzaine de personnes. Tu pourras y déguster la nouvelle bière (qui, en passant, descend vraiment bien!) et assister aux prestations de Xavier Caféïne, Misstress Barbara, Malajube ainsi que Champion et ses G-Strings.

Aussi, si tu désires bloguer ou « Twitter » en direct et donner tes impressions sur le spectacle ou sur la bière, des ordinateurs portables seront à ta disposition dans la zone VIP. [...] Une page est également en ligne sur Facebook et les fans qui inviteront 3 amis à devenir fan à leur tour de la Molson M recevront une bière durant une période déterminée. Une vaste campagne d’affichage extérieur est également prévue.

J’sais pas pour vous, mais j’aime le ton de ce message.

Un party qui risque d’être un incontournable. Une approche empreinte d’ouverture. Une ligne directe avec les Internets pour partager tout ça.

C’est rendu ça la promo au XXIe Siècle mes amis.

Y serait à peu près temps que d’autres joueurs emboîtent le pas.


Google Wave : à quoi et à qui ça sert?

J’ai eu la chance de tester Google Wave ces derniers temps grâce à mon bon ami Francis (qui bosse chez Google et qui avait déjà été interviewé ici). Voici mes impressions sous forme de questions/réponses :

Est-ce que je fais la Vague avec Google?

Je m’amuse un peu avec le peu de contacts que j’ai. Je vois déjà des trucs intéressants se profiler quand une masse critique des gens que je connais et avec qui je collabore seront membres…

Est-ce que c’est un média social en soi?

Absolument pas, c’est un outil plus qu’autre chose.

Comment je trouve la chose?

Intéressante. Je dois dire que d’un point de vue visuel/ergonomique, c’est assez impressionnant. Et du côté technique, une fois de plus, c’est à tomber par terre. Avec ses interfaces de plus en plus riches, le web n’est vraiment plus ce qu’il était (et j’en suis le premier heureux!)

À quoi sert Google Wave?

À première vue, je suis d’accord avec ceux qui considèrent que ça s’applique(ra)  principalement (voir uniquement) au travail d’équipe et à la collaboration. La fonctionnalité de playback (voir sous forme d’animation toutes les modifications d’une Wave dans le temps) est ahurissante et renforce vraiment cette avenue.

Est-ce que la vague de Google va Tsunamiser Facebook et Twitter?

Sûrement pas tout de suite. Certainement pas demain. Et vraisemblablement jamais. C’pas son mandat tout simplement.

Est-ce que ça va néanmoins finir par servir de quartier général de nos activités sociales sur le web?

Au mieux oui, même si j’en doute. Je vois plus les services tels Facebook et Twitter intégrer Google Wave de façon pertinente pour faire avancer les discussions et les travaux initiés par un groupe de contacts. Par exemple, on pourra peut-être un jour inviter un “hashtag” de Twitter dans une Wave et ainsi, agréger tout ce qui se dit sur un thème donné à la discussion en cours.

Qu’est-ce qui est le plus sexy dans tout ça?

L’intégration (présente mais surtout à venir) de Wave avec tous les autres web-services de Google… principalement Docs et GMail.

Est-ce que ça va devenir grand-public?

M’étonnerait beaucoup à court et moyen terme.

Est-ce le buzz-word en devenir pour les consultants qui vont vendre leur expertise à grands frais pour lancer de soit-disant tentatives de “surf viral” sur la Vague de Google?

Absolument. Je suis même certain que ça a déjà commencé.

Mais bon, si vous êtes déjà présents sur Google Wave, n’hésitez pas à surfer en ma compagnie (emilegirard {a} googlewave {point} com)… parce que tout seul, c’est plate rare.

Extension Firefox

Ah et juste comme ça, je vous invite à utiliser cette extension Firefox pour simplifier votre utilisation de Wave…


Pourquoi le lipdub de l’UQAM est-il passé à CNN?

Facile.

Tout simplement parce que c’était le premier lipdub de qualité et de grande envergure à avoir été réalisé ici (et je dirais peut-être même ailleurs un coup parti).

Une chose est sûre : c’est pas parce que c’est un concept original comme certains aiment à le penser !


Le scandale Bixi n’en est pas un!

Plusieurs s’insurgent aujourd’hui d’apprendre que les gens derrière le feu-excellent (qui risque de devenir le pas-feu-mais-toujours-excellent) blogue À Vélo Citoyens était entretenu par une firme de relations publiques tout en laissant indûment croire qu’un groupe de citoyens était derrière.

Patrick Lacagé en parle en très long et en très large dans son blogue aujourd’hui… et je dois dire ne pas être d’accord quant aux motifs de l’accusation qu’il porte à l’endroit de cette initiative. Il n’a pas totalement tort, car oui il y a eu de l’abus. Mais dans l’ensemble, je crois que le bilan est plutôt positif.

Il s’insurge en fait contre la manipulation et la manigance derrière cette approche. De son caractère malhonnête. C’est un peu fort il me semble. Car la manipulation, s’il y en a, aura quand même permis à des milliers d’internautes de se regrouper et de discuter dans un – aux dires même du chroniqueur – “excellent blogue sur le cyclisme” qui a enregistré son tout premier billet il y a très exactement 1 an jour pour jour.

Pensez-y. Pensez aux ressources nécessaires pour maintenir le cap sur une campagne de cet acabit. Pendant un an complet. À discuter, échanger, partager. Oui il y a eu contrôle, mais il y a d’abord et avant tout – à mon sens – eu beaucoup de respect dans cette approche de discussion avec les principaux intéressés.

Je ne connais pas tous les détails, mais qui sait si l’input des lecteurs n’aura pas permis à la ville d’ajuster sa stratégie au cours de cette période? Qui sait quelles seront les véritables retombées de cette initiative?

Il me semble qu’on verrait la pub de façon moins cynique si toutes les campagnes publicitaires étaient orchestrées de cette façon, laissant derrière elles un riche héritage : 370 billets de blogue, une communauté d’intérêts tangible, un groupe Facebook qui se respecte… Un blogue qui s’est d’abord et avant tout adressé DIRECTEMENT aux gens qui allaient être interpellés par cette initiative municipale.

Un blogue orienté, dirigé, certes, mais aussi consulté et apprécié. Un héritage bien plus grand que n’importe quelle campagne promo de Sham-WOW ou McDonald’s.

Patrick, tu t’élèves contre la tromperie mais tu as salué autant que faire se peut le brio du blogue TonPapaMeFourre. Deux tromperies, deux mesures?


Éric Salvail

Dans la lignée des « Moi je n’aime pas Sébastien Benoît » (Mononc’ Serge) mais un plus joyeux ou encore « Yves Corbeil » (Denis Drolet) : un hymne pour le printemps qui s’amène, destiné à Éric Salvail.

Le MP3 vient de trouver sa place dans mon iPod.

Du bon stock viral, lancé à l’initiative de Max.